Accueil périscolaire de "La Providence".

Si dans le public il existe une espèce de gardiennage qu'on appelle "périscolaire" réservé à ceux qui ont les moyens de faire garder leur gosse pour 1 euro la semaine, il n'en est pas de même dans le privé.

Aussi les parents larguent leur progéniture dans le quartier de l'église dès 6 heures du matin en attendant que le collège privé, qui n'a de providentiel que le nom, ouvre ses portes.

En attendant, le quartier se transforme en stade de foot.

Ils ont pourtant un city stade à 2 pas qui n'est utilisé que par ce collège et les délinquants.

Quand ils ne s'amusent pas à monter dans les arbres ou détériorer les murs des batiments -->(DOSSIER SPECIAL "Où en est la destruction du quartier de l'église ?").

Jusqu'au jour où il y aura un accident.

Avec les fous qui trainent, on est à l'abri de rien.

Madame TUSUCHES en sait quelque chose.

J'invite par la même occasion la directrice de ce collège prestigieux à se rapprocher du maire de la commune afin de faire modifier les panneaux d'affichage en ajoutant "collège" devant "La providence" parce que ce n'est pas clair pour tout le monde.

Et peut être que ses élèves pourraient reconstruirent le mur de pierre qui a été abattu pour être remplacé par une barrière dans la déclaration préalable de travaux a été refusée.