Retour vers le futur.

backtothefuture

Si on s'en réfère au n°70 du bulletin d'information de la commune de juin 2008, rien n'a changé 7 ans plus tard.

Dans ce bulletin, le maire fraichement élu signe un édito dont voici un extrait.

bulettin

Où en est le projet pour l'école ? Rien, si ce n'est que les effectifs ont augmenté mais les murs n'ont pas poussé.

La circulation autour de l'école ? Rien, toujours le même bordel. Tout le monde se gare comme un chien pause sa merde.

Les jeunes qui trainent le soir ? Rien, c'est toujours le même bordel. Pire encore. On "réglemente" l'accès à la rampe de skate jusqu'à 19h00 mais on laisse nos skaters nous casser les oreilles, 10 mètres plus loin, jusqu'à tard la nuit ! Sans parler des soirées bien arrosées (quand on voit les parents, on comprend).

Les arrêtés municipaux ou préfectoraux ne sont pas appliqués. Mais c'est normal.

C'est la fête du slip !

Retenons le note d'humour de l'époque. Monsieur le Maire suggérait alors aux habitants de faire du co voiturage ;)

Baronnerie de Chèvremont :
le stationnement.

pipicaca

L'œuf ou la poule ?

Parfois, j'arrive à me persuader que je suis plus con que la moyenne.

Par exemple, en voyant l'entrée du village en provenance du centre commercial de Bessoncourt.

photo

Mettre un panneau de signalisation routière devant le panneau de l'entrée du village (ou vice versa), je n'y aurais jamais pensé.

Heureusement que des gens intelligents sont là pour penser à ma place !

Ca me rappelle les réactions des villageois lors de la construction du rétrécissement voisin.

Certains villageois avaient fait part de leur souci de le franchir.

Quelle idée (de se plaindre) !

Le maire de l'époque s'était justifié dans le bulletin d' actualité municipal de décembre 2013.

photo

Mon entrée de garage n'est pas large, certes, mais elle n'est aussi longue que ce rétrécissement. Et heureusement, elle me permet de faire passer ma voiture.

Cependant, son franchissement est toujours une épreuve, surtout quand il y de la neige ou du verglas.

Je ne parle pas de la bordure qui longe la piste cyclable du stratégique. Le jeu consistant à l'éviter si tu ne veux pas franchir la ligne blanche.

Stratégique ? Pathétique.

Renforcement de la lutte contre les crottes de chien.

A en croire le bulletin d'information du mois de février c'est devenu une priorité...dans un village, paradoxallement, envahi par les crottes de chevaux.

Les crottes de chevaux, c'est différent, parce qu'il parait que les habitants les récupèrent pour leurs jardins...quelques jours après qu'elles aient été "exprimées", nous permettant ainsi de bénéficier de ce spectacle bucolique.

Les crottes de chien, c'est pas bien. Ca ne sert à rien, c'est moche et ça pue.

C'est pour cette raison qu'il est interdit de laisser trainer ces petites bombes puantes.

Cependant, il semble que dans ce bulletin d'information, la mairie de Chèvremont ait malencontreusement remplacé le terme "déjections" par "besoins". C'était pourtant simple de recopier intégralement l'article disponible .

pipicaca

Cette malencontreuse coquille change, bien évidemment, le sens du texte, nous tendant à faire croire ainsi qu'un chien n'a même pas le droit d'uriner dans l'herbe.

Crotte alors !

Je recherche d'ailleurs les témoignages de propriétaires de chiens ayant été approchés par un "gnome" alors qu'ils promenaient leurs chiens vers l'église ou ailleurs sur la commune. Vous le reconnaitrez facilement. Dès qu'il voit votre chien uriner, il s'écrie "vu, vu !"

Pour ceux qui ne l'ont jamais croisé, je vous rassure. Il est peut être con, mais il ne mord pas.

Et pendant ce temps là, l'habitat urbain...

La fibre.

L'internet haut débit, c'est un peu comme le dahu.

Cependant, on pourrait croire que le changement est à notre porte.

Vous avez sûrement lu le panneau d'affichage électronique qui se trouve au centre du village.

Des travaux se déroulent actuellement concernant l'installation de la fibre optique.

Vous vous êtes dit : "Chouette ! On va enfin avoir internet à très haut débit".

Désolé de vous décevoir mais cette amélioration n'est pas pour le commun des mortels.

Elle est réservée à la mairie et à l'école, dans le cadre d'une opération qui consiste à relier toutes les mairies de la C.A.B par la fibre.

Gageons que cette augmentation de débit permettra à notre mairie de traiter rapidement la régularisation des permis de construire des immeubles voisins.

Pour les autres, il faudra se contenter d'un débit de 2 Mégas...les jours de beau temps.

Concours: "Ils ne supportent pas leur environnement. C'est maladif !"

Qui a dit ça ?
1. Une témoin de Jéhovah qui harcelait ses anciens voisins par l'intermédiaire de son avocat sous prétexte qu'ils faisaient trop de bruit ?
2. Une femme ayant fait une tentative de suicide ?
3. Un homme dont la femme s'est immolée dans sa voiture ?
Il n'y a pas de piège.
Une seule réponse possible.

"La raison est ce qui effraie le plus chez un fou." Anatole France.

Ca va saigner !

Un arrêté municipal, au bénéfice de l'association des donneurs de sang, était affiché dans la rue de l'église le 7 mars 2015 :

arrete

Très surprenant.

Quel danger pouvait bien menacer la sécurité des participants au congrès des donneurs de sang ?

S'agit-il des rallyes moto qui sont organisés régulièrement sur le parking de la Chougalante ?

S'agit-il des séances de "burn" qui y sont organisés régulièrement ?

En tout cas, on peut dire que ces congressistes sont plus que privilégiés.

On ne peut pas en dire autant des habitants du quartier.

Avez vous déjà participé à un enterrement entouré de motos qui tournent autour du cercueil avec une bande de jeunes qui hurlent à gorge déployée à 10 mètres ?

C'est à vivre une fois dans sa vie.

C'est la Fête du slip !

Oui, je sais. J'entends déjà les mauvais esprits dirent : "Mais c'est pas tous les jours ?"

Alors pourquoi ne pas fêter cette tradition locale une fois par an ?

feteduslip

Cette manisfestation s'incrit en marge du rassemblement de 50cc prévu ce week-end.

extraitfacebook

Les amoureux du village reconnaitront l'endroit où a été pris la photo.

A Chèvremont, derrière la ChougalanteChougalante ="salle des fêtes" en patois local.

Là où il ne se passe jamais rien de spécial, vous savez ?

Alors venez nombreux et nombreux !

Une recette de haschich parmentier pas comme les autres.

Pas besoin de se casser la tête pour cette recette.

Un seul ingrédient : une boite de corn flakes.

Le secret ? Vous laissez trainer une boite de corn flakes près d'une salle de shoot (la recette fonctionne également si vous laissez trainer cette boite près d'une église).

cornflackes

Quand la boite est bien sèche, au bout d'une demi journée, vous renversez délicatement son contenu sur les marches d'un centre culturel.

circles

Et voilà !

C'est pret !

Vos amis seront ravis. Surtout la responsable du centre "culturel" et la directrice de l'école.

Vous n'avez rien compris ? Il comprendra.

Toute ressemblance avec des évènements ayant existé ne serait que pure coincidence.

Bien cordialement...

L'esprit associatif à Chevremont ?

Voici 2 copies d'écran d'une photo publiée sur le profil Facebook de l'Association Sportive de Chèvremont.

facebook1

facebook2

Je vous laisse apprécier le niveau spirituel des échanges.

Vous noterez l'amalgame entre homosexualité et pédophilie.

Vous noterez que nous promenons notre chien autour de l'école pour attirer les enfants.

C'est limite si on ne se masturbe pas sur la terrasse.

Je pense que c'est pour cette raison qu'on multiplie les activités dans la cour de l'école. Pour nous faire bander !

Je comprends mieux cet extrait de conseil de classe du mois de novembre 2014 :

extrait

Je trouve que pour des personnes qui sont extérieures au milieu scolaire, ces personnes sont vraiment bien renseignées sur notre vie.

Ca fait longtemps que je le dis, chers parents, le danger pour vos enfants n'est pas celui qu'on veut vous laisser croire ;)

Pendant ce temps, on ne parle pas des nombreuses infractions qui sont passées sous silence.

Je me demande si mon homosexualité dérange plus que mon opiniatrité !

Et pour conclure, si ma fille avait été agressée par un homo, je ne la laisserais pas trainer tous les soirs sous sa fenêtre.