On n'a pas de pétrole mais on a le périscolaire !

Il faut bien faire rentrer l'argent dans les caisses !

Alors quand on n'a pas de pétrole, pas d'idée, il reste une solution : le périscolaire... subventionné par la C.A.F (Caisse d'Allocations Familiales).

Subventionné si et seulement si ces activités s'inscrivent dans un projet éducatif territorial (voir "le guide pratique des activités périscolaires" édité par la C.A.F).

Quand j'assiste au spectacle quotidien qui se déroule en face de chez moi pendant la pause méridienne, je me demande si on peut considérer comme projet éducatif le fait de laisser les enfants hurler dans la cour d'école.

Surement pas si on s'en réfère uniquement au document de la C.A.F qui souligne de plus que :

pause

Pourtant, ces activités, et surtout les salariés qui les encadrent, sont financés par les subventions de la C.A.F.

Vous comprenez peut être pourquoi tant de personnes se battent pour conserver ces activités lucratives !

Parfois même, par inadvertance bien évidemment, il peut arriver de déclarer plus d'enfants que la réalité. On perçoit alors plus de subventions.

Heureusement que les services compétents veillent.

Ainsi, la commune de Chèvremont a été condamnée à rembourser la C.A.F d'un montant trop perçu de 30 339.60 euros "en raison de données falsifiées s'agissant du taux de fréquentation de la crèche-halte-garderie au titre de l'année 2002, du périscolaire et du centre de loisirs au titre des années 2002, 2003 et 2004" (lire le jugement).

Et comme le rappelle si bien la C.A.F dans sa documentation : "L'éducation des enfants et des jeunes est très liée aux comportements des adultes."

A bon entendeur.


super

D'étranges formes dans la cour d'école.

Vous avez déjà entendu parler de ces étranges motifs représentant des formes géométriques et qui commencèrent à apparaître dans des champs un peu partout dans le monde ?

crop circle

C'est motifs sont communément appelés "les cercles de culture", "crop circles" in English.

Ces mêmes formes sont apparues dans la cour de l'école de Chèvremont.

circles

Le signe de la visite d'une intelligence supérieure dans la cour de l'école ?

J'en doute, le lieu est peu propice. Si on y avait déjà vu un brin d'intelligence, en dehors des heures d'ouverture, ça se saurait.

Mais alors quel est donc cet étrange mystère ?

Mais c'est bien sûr !

super

Voilà qui plaira aux détracteurs des activités périscolaires. Avec un cerceau, on peu aussi dessiner des cercles par terre !

Je suis convaincu que les enfants sauront calculer la surface d'un cercle et son diamètre après toutes ces années d'entrainement... au cerceau ;)

Bien cordialement...

Suce moi la bite, t'auras des frites.

Un usager du skate park nous propose de résoudre une énigme qui ne manque pas d'intérêt.

Il aurait pu se contenter de tweeter, facebooker, snapshater ou instagramer, mais non, il a préféré graver sa prose sur la rampe de skate.

Cette rampe qui fait la fierté de la commune, qui en est pratiquement la vitrine !

Certains n'hésitent pas à venir des communes voisines (celles qui controlent l'accès à leur "city-stade").

Une légende urbaine...euh...non... un arrêté municipal...interdirait l'utilisation de la rampe suite à d'autres dégradations.

Encore un coup de la momie d'Arrêtédemesfesses ?

Le nettoyage de la rampe de skate sera bien évidemment financé par vos impôts.

En vous remerciant ;)

concours

Le centre de loisirs.

Le temps du centre de loisirs est arrivé !

Depuis une semaine.

Le centre de loisirs...c'est comme le périscolaire mais en plus long !

Il faut déjà le faire, mais on y arrive !

On réunit les enfants dans la cour de l'école et on les laisse hurler.

Dans ce pays, il y a bien une loi sur le bruit qui s'applique aux activités de loisirs mais pas aux centres de loisirs ! Enfin, normalement si, mais pas ici !

Et oui, cela semble tellement difficile, voir impossible de constater les faits parce qu'il s'agit d'enfants !

Le plus drôle, c'est que ce sont ceux qui cassent les oreilles toute la journée aux autres qui déposent plainte sous prétexte que les personnes dérangées nuisent à leur tranquillité en se plaignant.

Comme les cassos qui trainent le soir.

Ce sont encore eux qui portent plainte contre ceux qu'ils emmerdent alors qu'ils jouent au foot dans la cour de l'école à 22h00 !

Remarquez, il y a des arrêtés municipaux qui ne sont pas respectés, des arrêtés préfectoraux qui ne le sont pas plus.

Le code de la construction et de l'urbanisme est une option.

La fête du slip !

C'est la toussaint au centre culturel.
Ca s'entend.

Un nouvel article de propagande dans l'Est Républicain qui nous évoque dans son édition du 26 octobre les activités qui se déroulent dans le centre culturel pour les vacances de la toussaint.Lire l'article >>

Notons au passage qu'on ne parle plus de centre de loisirs mais de centre culturel.

Si le dernier jour de la première semaine a été consacré aux jeux (de société ?), je me demande à quelle autre activité étaient consacrés les autres jours de la semaine.

Un indice peut être ?

Hurler sous le préau ?

Comme si la mairie n'était pas informée des nuisances sonores.

Comme si la directrice n'était pas informée des nuisances sonores.

Ce niveau de nuisance, on ne le rencontre qu'à Chèvremont.

Et puisque toutes les personnes succeptibles d'intervenir ne réagissent pas, j'en déduis que ces nuisances sont intentionnelles.

Ce qui encore plus grave !

Je relisais les comptes rendus de plusieurs conseils municipaux de 2008.

A l'époque, certains se plaignaient du bruit généré par la fermeture des portes des véhicules qui se garaient près du restaurant des amis de Georges.

Certains se plaignaient aussi du bruit des enfants alors qu'ils mangeaient pendant la pause méridienne à la Chougalante.

Ce qui n'est absolument rien à côté des nuisances sonores générées par les activités qui se déroulent dans la cour d'école en dehors des heures d'école.

Mais c'est vrai, je ne peux pas comprendre, je n'ai pas d'enfant.

Et c'est bien souvent ceux qui délèguent l'éducation de leurs enfants à autrui qui me rappellent à l'ordre !

C'est la rentrée.

Vous êtes prêts les enfants ?

Une pensée à tous les bambins qui reprennent l'école et particulièrement ceux qui fréquentent une école primaire.

Les journées vont être rythmées par les cours, les activités périscolaires et les récréations.

Mais au fait, une récréation, ça dure combien de temps au primaire ?

L'année dernière, intrigué par mes constatations "acoustiques", j'ai posé la question à l'inspection académique qui n'a pas su ou pas voulu répondre.

J'ai donc posé la question à une institutrice pensant qu'elle le savait puisqu'elle est sur le terrain.

Elle me répondit que la durée de récréation était annualisée.

Intéressant. Les enfants "pointent" ?

La réponse ne collait pas avec l'information que je connaissais déjà...

Art. 4 - Arrêté du 25-1-2002 publié au JO du 10-2-2002

"L'horaire moyen consacré aux récréations est de 15 minutes par demi-journée à l'école élémentaire. Cet horaire doit s'imputer de manière équilibrée dans la semaine sur l'ensemble des domaines disciplinaires."

Je me suis dit alors : "L'instit a du répondre sous le coup de l'émotion. Elle ne maitrise pas les nouveaux rythmes scolaires. Ils ne sont pas encore au point dans cette commune. Elle se sent agressée !"

Pourtant la sonnerie dans la cour de l’école sonne à 10h00, à 10h15 puis à 11h15 le matin. L’après-midi, c’est plus confus.

Ça doit bien signifier quelque chose.

On verra bien à la rentrée 2015.

Entre temps, il semble que l’éducation nationale se soit penchée sur le sujet.

Elle a pondu un document qui précise la grille horaires et en particulier :

phot

Au final :
Un décret qui précise qu’une récréation dure 15 minutes.
Une grille d’horaires qui précise que la durée hebdomadaire du temps dévolu à la récréation ne dépasse pas 2 heures (2 heures divisées par 9 demi-journées=13 minutes).
Les sonneries de la cour.

Si je ne suis pas trop con, j'ai bien compris depuis longtemps qu'une récréation dure 15 minutes.

Gageons que cette règle sera respectée !

J’en suis convaincu.

Encore une soirée bien arrosée !

La rue de l’église fût, une fois de plus, le théâtre d’une beuverie.

Lendemain de fête…6 bouteilles de rosé vides.

photo

L’ambiance « sortie de bar » sans les bars.

Rappelons que le Conseil National des Bitures se réunira prochainement afin de décerner ses distinctions, comme écrit précédemment.

photo

Convaincu que nous remporterons les 4 canettes.

Mais en attendant, qui a bien pu abandonner ces bouteilles ?

Une enquête pour l’inspecteur Bourrick, cousin éloigné (mais vraiment très éloigné) de l’inspecteur Derrick. L'inspecteur Bourrick, c'est celui qui ne voit et n’entend jamais rien.

La fête de l’école version 2015.

La traditionnelle fête de l’école s’est déroulée le 13 juin dans la cour de l’école, pour terminer sur le parking de la chougalante, tard dans la nuit.

La fête de l’école, c’est comme les activités périscolaires mais avec les parents. Voir même les grands parents.

De nombreuses activités ont ravi les nombreux participants.

L’une d’elles a retenu toute mon attention.

C’est le « chamboule-tout ».

photo

Un jeu qui consiste à faire tomber une pile de boites de conserve en lançant une balle à une distance de 2 mètres. Samedi, c'était plutôt 1 mètre.

Autant dire, qu’à cette distance, il était difficile de rater sa cible.

Ainsi, toutes les 30 secondes, nous avions droit au bruit des boites en métal qui tombaient sur le sol goudronné.

Dans un quartier si calme, c’était un régal.

Le con qui a eu l’idée d’organiser cette activité tuerait surement un plus con que lui pour rester le plus con…sous réserve qu’il en trouve un encore plus con…

Gageons que cette activité va faire les beaux jours du centre de loisirs !

Le bonheur est dans le pré...au.

Je me questionnais dernièrement sur l'éventuelle visite d'une" intelligence" extraterrestre dans la cour de l'école suite à l'apparition de formes circulaires au sol.

Cette " intelligence" serait elle venu attirée par ce qui aurait pu déranger sa quiétude ? Un peu comme dans "La soupe aux choux" où la Denrée, attirée par le concours de pets organisé par Le Glaude et Le Bombé, faisait atterrir sa soucoupe volante au beau milieu du jardin.

lasoupeauxchoux

Il faut dire que nos experts en urbanisme ont vraiment fait le maximum pour que tout le monde puisse profiter des activités qui s'y déroulent.

Il suffit d'examiner le préau pour s'en convaincre.

preau

Lors de sa rénovation en 2011, des personnes d'une intelligence supérieure à la mienne ont eu l'idée géniale de tracer des cages de but contre les murs et d'ouvrir le préau sur la rue. On y organise tous les jours des matchs à l'intérieur et les ballons durs tapent contre les murs. On entend ce vacarme à des dizaines de mètres à la ronde.

Vous ajoutez les hurlements de certains enfants (qui ne savent pas s'exprimer autrement).

Vous ajoutez la racaille locale qui squatte la cour d'école et le préau, le week end et le soir, en toute impunité.

Il faut reconnaitre que la "cloture" de la cour de l'école est très dissuasive...1 mètre de haut...et quasiment toujours ouverte.

barriere

Eblouis par autant de génie et craignant de ne pouvoir rivaliser, il est fort à parier que nos amis extraterrestres ont probablement préféré repartir sur leur planète.

Foutage de gueule.

Laisser hurler des gosses pendant plusieurs dizaines de secondes, sans cesse, en récréation, j'appelle çà du foutage de gueule.

Je vous laisse savourer.

Ce qui est grave, c'est qu'ils sont encadrés à ce moment de la journée par des enseignants et que personne ne réagit.

A une époque où on nous casse les oreilles avec le harcèlement des élèves au collège, on comprend mieux la génèse de ces comportements inadaptés !

Il parait qu'on ne peut pas comprendre quand on n'a pas d'enfant.

Je ne vois pas le rapport.

On fabrique des débiles.

Je comprends que les parents d'élèves fassent part de leur inquiétude à la mairie !

Les mêmes parents qui laisseront trainer leur progéniture, le soir, ivres, dans les rues de la commune !

image

La cloche a sonné.

« Donne-moi ta main et prends la mienne
La cloche a sonné ça signifie
La rue est à nous que la joie vienne
Mais oui Mais oui l'école est finie »

Les plus anciens reconnaitront les paroles d’une chanson de 1972.

L’école est finie, mais la cloche sonne toujours dans la cour de l’école.

Et elle sonnera tout le mois de juillet et le mois d’août.

Comme si ce n’était pas possible de la couper.

Une idée que seule une personne dotée d’une intelligence supérieure à la moyenne locale pourrait avoir.

Comme pour cette plaque d’égout située devant la crèche.

Avez-vous déjà remarqué le bruit qu’elle génère à chaque passage de véhicule ?

Non ?

Je dois avoir une oreille bionique.

Quand on sait le nombre de véhicules qui y passent pour accéder au collège et à l’école, pour aller se torcher derrière la crèche ou s’y vider les… on image facilement le nombre quotidien de claquements.

Ça n’a pas l’air de déranger la crèche et l’école, c’est l’essentiel.

Le bon sens près de chez vous.