Surprise ! Surprise !

Avez-vous déjà assisté à un conseil municipal de Chèvremont ?

Ceux qui répondent "oui" ne sont pas nombreux. Je le sais, j'ai une vue plongeante sur la salle du conseil !

Alors un jour, j'ai décidé d'y assister. C'était le 28 novembre 2014.

Comme l'autorise la loi, celle qui est en vigueur en France, j'ai enregistré ce conseil municipal, sans prévenir.

Quel affront ! Et suite à ce conseil municipal, aucours duquel un administré se plaignait de ne pas avoir de réponse de la mairie, lui non plus, je me suis permis d'adresser ce petit courrier au maire.

Surprise ! Surprise ! Le conseil était enregistré...

Et oui, je ne suis pas le seul à être choqué par le silence de la mairie. Silence que j'ajoute aux petites cachotteries et aux divers mensonges.

Ooooh...le passage sur les délinquants qui roulent des joints à l'arrêt de bus. Il vaut des points, non ? On comprend mieux le bordel qui règne dans les rues de Chèvremont !

Et la rétrocession de l'impasse de la mairie à la commune ? Pas de retour. Elle n'aura jamais lieu ! Ca fait partie de la magouille qui prospère en face de la mairie.

Evidemment, ces propos n'ont jamais été évoqués sur le compte rendu officiel !

Vous avez su que le maire avait déposé contre moi car je nuisais à sa tranquillité ?

J'adore relire cet article de l'Est Républicain qui nous explique comment l'histoire a terminé.

Vous pouvez relire "Acharnement et incompétence" en cliquant ici.

Chèvremont, le 12 septembre 2017.